Quel projet ?

Programmer pour rien est inutile… Donc, mieux vaut analyser ce qui est disponible ou pas et aviser sur des modules de traitements intéressants.

Voici, à la date de rédaction, pour quelques domaines d’activité astro, quelques idées sur ce qui pourrait manquer (ou être amélioré).

En vérifiant, sur 15 ans d’astro, j’ai visiblement testé plus de 248 programmes et outils (en freeware, shareware, OpenSource…) et n’ai en finale acquis que 5 programmes qui en valaient la peine. Tout le reste : principalement du Freeware (à 80% sur “IRIS“, pendant des années et qui d’ailleurs fonctionne toujours parfaitement aujourd’hui…)

Je réduis volontairement le champ de l’analyse aux “OpenSource” pour trois raisons :

  1. Je suis assez “OpenSource”, et cela depuis mes premiers pas de Linux, en… 1991. La solution “freeware” (dont l’auteur ne veut pas partager ses sources) a l’inconvénient de souvent disparaitre à cause d’une mise à jour de l’OS… Résultat : leurs travaux sont désormais totalement perdus : triste et inutile…
  2. Un logiciel “GNU” met normalement son code accessible, ce qui permet d’analyser une fonction existante pour simplement la comprendre ou l’approfondir.
  3. Si un logiciel du marché correspond à 80% de vos besoins (en l’ayant testé) et que cela vous suffit : généralement on ne lit pas ce type de site-ci 🙂

    Remarque : “100%” de vos besoins en astro : je n’y crois pas…
    Sauf si vous choisissez de aussi suivre le choix du matériel uniquement supporté par la suite logicielle…
    => si pas, une motivation pour découvrir par soi-même… 🙂

Projets “OpenSource”

Le “leader “est certainement Stellarium avec ses millions d’utilisateurs…

  • Catalogue de base de plus de 600 000 d’étoiles (extensible à 177 million d’étoiles) et 80 000 d’objets du ciel profond (extensible jusque 1 million d’objets)
  • Astérismes et représentation des constellations, avec plus de 20 différentes cultures célestes
  • Images des objets du ciel profond (catalogue Messier complet) et Voie Lactée réaliste
  • Atmosphère, levés et couchés de Soleil réalistes, ainsi que planètes et leurs satellites
  • Extension de scripting et de planétarium possible

=> il y a certainement à faire pour la création automatique de Script de présentation pour des clubs ou des soirées…

Ensuite, un des plus connus est le Fedora Astronomy qui regroupe :

  • Astropy : une bibliothèque python communautaire pour l’astronomie pour favoriser l’interopérabilité entre les paquets relatifs à l’astronomie.
  • KStars : assure une simulation graphique précise du ciel nocturne depuis n’importe quel emplacement sur la terre, à n’importe quelle date et heure.
  • Celestia : simulateur de l’espace libre qui vous permet d’explorer l’univers en trois dimensions.
  • Virtualplanet : permet des visualiser n’importe quelle planète à n’importe quel instant. Inclut une base de données aux fonctionnalités étendues et des textures.
  • Siril : un logiciel libre de traitement d’images astronomiques
  • INDI : un logiciel multiplateforme conçu pour l’automatisation et le contrôle d’instruments astronomiques.
  • GIMP : une application de composition d’images et d’édition graphique similaire à Adobe® Photoshop™.
  • Redshift : ajuste la température de couleur de votre écran en fonction de votre environnement.
  • Astromatic : un jeu de logiciels astronomiques fonctionnant en pipeline, contenant
    • EyE: small image feature detector using machine learning
    • MissFITS: FITS file management
    • PSFEx: PSF modelling and quality assessment
    • SCAMP: Astrometric calibration and photometric homogenisation
    • SExtractor: Source extraction
    • SkyMaker: Image simulation
    • STIFF: automated image compositing and conversion
    • Stuff: Catalogue simulation
    • SWarp: Image regridding and co-addition
    • VisiOmatic: web-based image visualizer
    • WeightWatcher: weight-map/flag-map multiplexer and rasteriser

      Mais uniquement accessible sous Linux, à ce stade…
      Il faudra analyser les “+ et -” par rapport à d’autres solutions disponibles sous WIndows, dans mon cas (ex : vs SIRIL ?)

=> Astropy est le projet Python le plus abouti… On y reviendra fatalement !
Les autres : j’y reviens ci-dessous…

Pollution lumineuse…

Une de mes “occupation” favorite….
Hélas, en Belgique où je réside, une bataille désormais quasi perdue face aux LED imposées pour raisons budgétaires… (que l’on masque dans de bonnes intentions). Et qui envahiront le territoire d’une manière “à la Belge”, donc : surréaliste et intéressée “court terme” ! Dans le domaine du “c’est pas moi, c’est l’autre“, nous avons les meilleurs spécialistes du monde… (Un certain président US “twitter” est un petit joueur… :-))

=> Dans ce domaine, peu de choses existent… Et j’y reviendrai dans une page dédiée !

Imagerie et astrophotographie

Le domaine où on a le plus de solutions… Et aussi de problèmes !

SIRIL : Le dernier-né, un “IRIS sous Linux” avec des fonctions en pleine évolution. Les possibilités sont déjà grandes :

  • Supports des formats d’image FITS, SER, AVI, RAW
  • Conversion d’images (vers le format natif FITS seulement) :
  • Pré-traitement des images avec offset, dark et flat
  • Alignement; divers méthodes supportées 
  • Exportation de séquences alignées vers FITS ou MP4
  • Empilement, diverses méthodes
  • Amélioration des images finales
  • Outil de suppression de gradient
  • Outil de correction cosmétique
  • Une ligne de commande + Scripts
  • Un algorithme de détection d’étoiles
  • Outil de composition d’images, combinant et alignant plusieurs couches (1 à 6) avec des couleurs paramétrables
  • Analyse (FWHM, rondeur des étoiles, erreur périodique de la monture, amplitude, niveau du fond de ciel…)

A la lecture de tout ceci, que manque-t-il ?
Quand on regarde les paramètres de traitement du support RAW, on remarque toutes les options de “dématriçage” qui sont disponibles.

=> Mais comment déterminer la meilleure sur base des images disponibles ? Sur quelle base, avant empilement et analyse ?
=> Quels paramètres (interpolation, dématricage) sont les plus optimaux? Et pourquoi ? Peut-on simuler les effets avant empilement ?
=> A part les valeurs “auto”, quels sont les éléments qui rentrent en compte pour déterminer l’optimal ?

Lxnstack :
Un programme dédié alignement et d’empilement

Ecrit en python 🙂 Mais que sous Linux actuellement…

=> Peut-on l’exploiter sur Windows ?
=> Il y-t-il des fonctions utiles pour SIRIL ou inversement... ?

GIMP : astronomy plug-in...

Avec des fonctions intéressantes. La librairie s’installe sous GIMP 2.10 avec quelques précautions…

Mais peut-on l’étendre avec des fonctions issues des autres outils ?

=> Dans le genre : sélectionner des images dans GIMP, les empiler dans SIRIL ou LxnStacket revenir dans GIMP avec le résultat ?

AstroFocuser

Astrofocus pour l’astrophotographie, exploitant la FWHM par transparence

=> Portable / intégrable en Python ?

AstroAviBrowser

Un analyseur de film pour la sélection d’images, qui inclut aussi un dématriçage RAW.

=> Différence / intérêt versus OpenCV ?
=> Est-ce un bon complément pour le support video ?
=> Est-ce exploitable en Python ?

Détection de météores

Alors que les “réseau” de détection de météores en visuel (Fripon, etc…) se déploient, on se pose la question sur les logiciels que l’on pourrait utiliser…

=> Actuellement, je m’intéresse au système RMS (Raspberry Meteor System), et donc… Python…

Par contre d’un point de vue détection radio, il faut aussi chercher…

=> Ces deux sujets ont un potentiel très clair en développement…

Solution intégrée sur base Raspberry

Si vous êtes bricoleurs, vous pouvez découvrir une solution complète d’autoguidage et de pilotage de télescope, basée sur des OpenSource et de surcroit : portable et autonome…
Voyez http://www.easyastrobox.com/

=> Là aussi, rajouter des composants pour L’astrophotographie peut être intéressant…

Etc, etc, etc…

Autant s’arrêter là pour le moment, on y reviendra quand les projets seront plus clairement définis. Mais déjà, le travail en manque pas…