EAA : Electronically Assisted Astronomy

La définition de ce nom, selon CloudyNights, est “Electronically Assisted Astronomy (EAA) is the use of an analog or digital image capturing device in lieu of an eyepiece at the telescope.”

Plusieurs sites décrivent plus en détail cette ensemble de techniques et possibilités.

https://agenaastro.com/articles/guides/agena-beginners-guide-to-choosing-equipment-for-deep-sky-eaa.html

En soi, les fonctions de base utilisées par ce concept ne sont pas révolutionnaires, car déjà connues depuis longtemps :

  • Mise en station et résolution Astrométrique automatique
  • Fonction Goto et suivi (avec autoguidage) évoluée
  • Focalisation automatique
  • Capture d’images
  • Remote control via PC, tablette ou smartphone

Mais c’est dans l’intégration des composants en solutions compactes et portables, en y ajoutant une dimension “social network” que le concept s’est finalement imposé auprès d’un public amateur.

Une fonction s’est avérée indispensable : le “Live Stacking” ou addition d’image à la volée, qui permet de dépasser la vision humaine par une acquisition continue des photons issus par un objet du ciel profond.

Ce concept de EAA s’adresse généralement à des configurations optiques à la focale réduite et de facto à un diamètre réduit pour en faciliter la portabilité. Les produits “phares” du marché font 144/450mm (F/D 4) et 80/400mm ( F/D 5).

Mais une autre caractéristique de ce marché est de proposer des concepts certes novateurs, mais à des prix fort hauts pour les performances optiques liées avec ses limitations intrinsèques pour les objets observés.

Les lois de l’optique ne vont pas changer parce l’électronique le demande…
Donc : toute observation qui rentre dans les limites de ces F/D seront certainement facilitée pour le grand public par les solutions d’aide embarquées.
Un aspect éducatif a considérer est que la connaissance globale du ciel va diminuer pour être remplacée celle de son intelligence de poche (son smartphone) et une fois que l’intérêt du “presse-bouton” aura diminué, est-ce que cela en valait le prix ? Car, quoi d’on dise, notre cerveau n’enregistre une image avec une émotion que ce qu’il “voit” avec nos propres yeux (sa source “maître”).

Et la première “vue” de Jupiter ou de Saturne à travers un Dobson de 200mm sera toujours dont on se souviendra des années durant…

Cependant, nier l’intérêt de ce type de solution dans des présentations pour groupe ou des recherches sur des objets bien particuliers (variable, occultation) serait non productif. Par contre, faut-il absolument payer ce prix si on sait programmer quelque lignes de code ?

Telle est la réflexion sur le mariage de Python et des fonctions de EAA qui va être traitée ici…

Topic : “Live stacking”

Derrière ce vocable, on parle d’une fonction qui permet d’empiler à la volée les images prises par la caméra et de qui permet de voir l’image de la cible apparaître à l’écran au fur et à mesure des empilages/alignement.
Les dark, flat, offset peuvent aussi être appliqués en temps réel si ils ont été préparés à l’avance…

Je traite du sujet dans la page dédiée

Topic : Résolution astrométrique

La réduction astrométrique s’occupe de la mesure avec précision d’objets célestes projetés sur une sphère imaginaire : la voûte céleste.

Cette mesure a un but global visant à établir les théories permettant de prévoir leur position à une date donnée de manière plus ou moins précise, et de-facto approfondir la notre connaissance à propos de l’univers mais dans le cadre de l’EAA, d’aider au positionnement automatique du télescope vers un objet précis. N’oublions pas que ici, l’oeil et l’être humain ne jouent normalement pas dans le processus, l’informatique doit se débrouiller seule.

Pour réaliser la mise en station de base, une donnée GPS suffit pour commencer le boulot. Ensuite, avec une configuration optique totalement “dédiée” (donc non modifiable), on peut prédire ce qu’il verra et comparer à ce qu’il voit réellement. De là, le guider dans le ciel.

Si on veut avoir une solution “push button”, c’est indispensable…

Le sujet est traité à la page dédiée